Plan de relance : L'AFG appelle à soutenir le GNV pour le transport de marchandises et de voyageurs

Plan de relance : L'AFG appelle à soutenir le GNV pour le transport de marchandises et de voyageurs
Réagissant au plan de relance automobile présenté ce mardi 26 mai par le Président de la république, l’Association Française du Gaz (AFG) appelle le gouvernement à ne pas oublier la mobilité au gaz naturel pour les véhicules lourds.
 
Très axé sur le véhicule électrique, le plan de relance gouvernemental de la filière automobile n’a laissé que peu de place aux autres énergies. Si les voitures et les utilitaires au GNV sont bien éligibles à une prime à la conversion allant jusqu’à 3000 €, le secteur du transport de marchandises et de voyageurs n’a pas été abordé. Un oubli que l’Association française du gaz (AFG) appelle à corriger avec la mise en oeuvre de deux mesures phares : la stimulation du renouvellement du parc de bus et camions diesel par des véhicules GNV/BioGNV et le soutien à un plan de déploiement de stations de carburants alternatifs.
 
Pour stimuler l’achat de véhicules gaz, l’AFG propose de remplacer le suramortissement actuel par un crédit d’impôt variant de 20 à 25 % selon le type de véhicule et à l’étendre aux utilitaires légers (moins de 2,6 tonnes) pour les petites entreprises et les artisans. Autre sujet : celui des stations privatives pour lequel l'AFG appelle également à la mise en oeuvre d'un crédit d'impot. Deux propositions qui avaient déjà été évoquées par l’AFGNV et GRDF il y a quelques semaines.
 
« Il faut proposer des solutions de carburations diversifiées aux français ou des solutions alternatives au tout électrique. La mobilité gaz (GNV, GNL, bioGNV, bioGPL...) comporte de nombreux avantages économiques et écologiques et elle sert la souveraineté industrielle de notre pays en participant à l’attractivité de nos territoires » a déclaré Patrick Corbin, Président de l’Association française du gaz.
 

Vers un plan dédié aux véhicules industriels

Très axé sur la voiture particulière, le plan de relance présenté le 26 mai devrait avoir son équivalent pour les véhicules industriels.

« Nous avons appris qu’il y aurait aussi un plan de relance pour les véhicules industriels, là où la pertinence du gaz est plus importante par rapport à l’énergie électrique. Mais je n’ai pas à cette heure de calendrier » a indiqué Jean-Claude Girot, Président de l’AFGNV, lors d’une interview accordée à Mobilités Magazine.

 
En savoir plus :

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire