Que retenir du premier panorama du bioGNV ?

Que retenir du premier panorama du bioGNV ?
L’association française du gaz naturel pour véhicules (AFGNV), GRDF et le Comité National Routier (CNR) ont présenté le premier panorama du bioGNV, un état des lieux de la progression de ce carburant vert en France. Le bilan est positif : de plus en plus adoptés par les collectivités, les transporteurs et la grande distribution, le GNV et le bioGNV ont connu un essor considérable au cours des cinq dernières années.
 

Un réseau de stations qui dépasse les objectifs nationaux avec 5 ans d’avance

Comme l’a rappelé Gilles Durand, secrétaire général de l’AFGNV, le secteur des transports terrestres est le plus fort émetteur de gaz à effet de serre en France, avec 28 % des émissions, et le principal émetteur d’oxydes d’azote (57 %). Mais l’essor du gaz naturel, en partie aidé par le maillage de stations de plus en plus important, va permettre aux acteurs de la mobilité de considérablement réduire leur impact environnemental.
 
« En novembre 2014, l’Europe a produit la Directive "Infrastructures pour les carburants alternatifs" qui imposait à chaque État membre de définir la feuille de route pour déployer, d’ici 2025, des réseaux publics d’avitaillement pour le gaz naturel, l’électricité et l’hydrogène. Je note que notre filière a largement dépassé, en 2018, l’objectif que s’est fixé la France pour 2025 », a-t-il précisé.
 
Et pour cause : à la fin de l’année 2020, on comptait 175 stations GNV/bioGNV ouvertes au public sur notre territoire, dont 44 avaient été mises en service au cours de l’année. Une centaine de nouvelles stations publiques devraient encore voir le jour en 2021, complétées par environ 200 stations privatives.


 

En 2020, 1 nouveau bus sur 3 roule au GNV/bioGNV

Aujourd’hui, 26 000 véhicules français utilisent un carburant GNV ou bioGNV. Malgré la crise sanitaire, l’année 2020 a été celle de tous les records : plus de 4 500 nouveaux véhicules GNV ont été immatriculés, soit près de 1 000 de plus qu’en 2019.
 
La hausse la plus spectaculaire est celles des bus et autocars (+75 % par rapport à l’année précédente), suivis par les poids lourds (+24 %). Les collectivités, les transporteurs et les enseignes de grande distribution plébiscitent désormais ce carburant, digne remplaçant du diesel aux multiples vertus écologiques et économiques.


BioGNV, le carburant décarboné qui verdit les transports

Si l’usage des carburants au gaz s’accélère, le biométhane s’est taillé une part de choix. Près de 20 % des véhicules roulant au gaz en France utilisent le bioGNV. Cette part a d’ailleurs continué de croître en 2020, malgré une baisse du transport de voyageurs, principal utilisateur de carburant renouvelable. La filière vise 100 % en 2050.
 
Produit localement à partir de déchets organiques, le bioGNV représente l’espoir majeur de décarbonation du secteur : son usage permet de réduire de 80 % les émissions de CO2 par rapport au diesel.
 
Caroline Malaplate, déléguée mobilité gaz chez GRDF, précise : « l’empreinte carbone d’un véhicule roulant au BioGNV est autant, voire plus performante que celle d’un véhicule électrique fonctionnant à l’électricité française faiblement carbonée ». Moteur d’une économie circulaire, le bioGNV permet une conduite deux fois moins bruyante que le diesel. Notons enfin que tous les véhicules roulant au gaz (GNV ou bioGNV), quelle que soit leur année d’immatriculation, bénéficient de la vignette Crit’Air 1 qui les autorise à rouler dans les Zones à Faibles Émissions (ZFE). Une alternative de choix pour un transport et une mobilité durables.


 
Sources des images : panorama bioGNV 2020 - AFGNV

Panorama du bioGNV 2020

Réalisé par l'association française du gaz naturel pour véhicules (AFGNV), GRDF et le Comité National Routier (CNR), la panorama du bioGNV dresse un état des lieux de la progression du biogaz en France.
télécharger

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Leon GNV TGI

Seat Leon TGI
La nouvelle compacte au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le nouvelle Seat Leon TGI, la compacte GNC aux 400 km d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire