En France, les ventes de bus GNV en bonne forme

En France, les ventes de bus GNV en bonne forme
Porté par la transition écologique des collectivités et les obligations de renouvellement imposées par le gouvernement, le marché du bus au gaz naturel décolle dans l’Hexagone où il représente désormais plus de 30 % des immatriculations sur certains segments.

Si elle a mis du temps à démarrer, la transition énergétique est bien en marche dans le domaine du bus. Selon les derniers chiffres publiés par le magazine « Bus & Car Connexion », le moteur diesel ne représente plus que 54,6 % des immatriculations sur le segment du bus urbain sur les neuf premiers mois de l’année. Le reste des ventes se concentre sur les technologies alternatives, désormais placées au centre des réflexions des collectivités.

Largement plébiscité pour ses aspects à la fois pratiques et économiques, le bus au gaz représente 25,4 % des immatriculations et les systèmes gaz-électrique 9,8 %. C’est bien plus que le tout électrique, plus cher à l’achat et moins facile à mettre en place, qui représente tout de même 10,1 % des immatriculations sur l’année.

« C’est la première année où l’on peut observer une telle progression des énergies alternatives, même sur le segment urbain où le diesel restait jusqu’alors largement majoritaire » note Nadia Omeyer, en charge du marketing chez Evobus France.

L’autocar à la peine

Si le développement des énergies alternatives est désormais bien engagé sur le segment des bus urbains, il est plus difficile sur le segment des plus de 8 tonnes qui cible notamment le secteur des autocars. Avec 88 % du marché, le diesel y représente toujours la majeure partie des ventes. Représentant environ 10 % du marché, dont 2 % en gaz-électrique, le GNV s’impose toutefois comme une véritable alternative. Une part de marché qui devrait encore évoluer au cours des prochains. Après avoir multiplié les tests au cours des derniers mois, les territoires commencent à lancer leurs appels d'offres.

Même constat sur le segment des minibus et minicars où le diesel représente 98 % des immatriculations. Faute d’une offre suffisamment conséquente, le gaz ne prend que 2 % de parts de marché.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire