Inde : Bangalore vise 210 000 véhicules au gaz naturel

Inde : Bangalore vise 210 000 véhicules au gaz naturel
Les grandes villes Indiennes s'asphyxient. Face à un parc automobile en pleine explosion, le pays cherche des solutions pour diminuer la pollution. L'unique fournisseur de gaz naturel du pays GAIL Gas espère ainsi voir 210 000 véhicules au gaz naturel à Bangalore d'ici 2021.

Bangalore pourrait bien être le point de départ de l'expansion du gaz naturel pour véhicules en Inde. La cinquième plus grande ville du pays s'apprête à recevoir au moins 50 stations de distribution de GNV dans les trois prochaines années. Un déploiement qui arrive à temps puisque le nombre de voitures en circulation dans la ville doit exploser d'ici 2022. De 677 400 véhicules actuellement, il devrait y en avoir pratiquement 10 millions d'ici cinq ans seulement.

Les deux-roues délaissés au profit des voitures

Seulement 120 véhicules au GNV sillonnent actuellement Bangalore, alimentés par une seule station. Pour répandre ses points de distribution de GNV, GAIL gas s'est rapproché des grands gestionnaires de stations-services Indiens Bharat Petroleum Corporation Limited (BPCL), Indian Oil Corporation (IOC) et Hindustan Petroleum Corporation Limited (HPCL). Les stations ne permettront cependant pas d'alimenter les deux-roues au gaz naturel comme par exemple les scooters Honda GNV qui circulent à New Delhi.

La croissance des classes moyennes et la commercialisation de modèles de voitures très bon marché incitent les Indiens à délaisser de plus en plus les deux-roues, traditionnellement très utilisés dans ce pays et moins polluants. L'Inde, deuxième pays le plus peuplé au monde et troisième émetteur de gaz à effet de serre fait ainsi face à un aléa considérable pour la qualité de son air.

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire