Jupiter 1000 : GRTgaz démarre la production de gaz de synthèse

Jupiter 1000 : GRTgaz démarre la production de gaz de synthèse
GRTgaz a démarré la production de méthane de synthèse sur son site Jupiter 1000. Celui-ci est produit à partir d’hydrogène renouvelable et de CO2 recyclé.

GRTgaz, le deuxième transporteur européen de gaz, poursuit sa démarche de décarboner l’énergie en lançant la production de ses premiers kilos de e-methane, un gaz de synthèse obtenu à partir d’hydrogène renouvelable.

En service depuis 2020 à Fos-sur-Mer (13), Jupiter 1000 poursuit deux objectifs principaux : transformer de l’électricité verte en hydrogène pour stocker l’énergie tout en décarbonant les infrastructures gazières ; et tester le procédé de « méthanation », qui consiste à mélanger de l’hydrogène renouvelable et du CO2 recyclé pour produire un gaz de synthèse.



Grâce à ce procédé innovant, GRTgaz fait réagir l’hydrogène vert produit par catalyseurs avec le dioxyde de carbone capturé dans les fumées de sites industriels, générant du méthane de synthèse, directement injectable dans les réseaux de gaz. Un e-méthane qui peut alors remplacer le gaz naturel.

« Le méthaneur vient d’être mis en service et produit ses tous premiers m3 de gaz de synthèse ; le fonctionnement complet de la chaîne est attendu à partir de septembre 2022 » a précisé Sylvain Lemelletier, Directeur de projet chez RICE (centre de recherche et d’innovation de GRTgaz).



Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Leon GNV TGI

Seat Leon TGI
La nouvelle compacte au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le nouvelle Seat Leon TGI, la compacte GNC aux 400 km d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire