Engie et La Poste partenaires pour développer la mobilité GNV

Engie et La Poste partenaires pour développer la mobilité GNV
La Poste et ENGIE viennent de conclure un accord de coopération pour développer la mobilité GNV. A travers sa filiale GNVert, le groupe Engie va collaborer de façon plus étroite avec La Poste sur le segment de la mobilité en accompagnant le groupe dans sa politique de transition vers le véhicule GNV. Selon les termes de l’accord, révélé ce jeudi 5 juillet, Engie La Poste et ENGIE vont notamment coopérer afin de concevoir des solutions d’avitaillement de certaines flottes de véhicules de La Poste au GNV/bioGNV et hydrogène.
 

Une durée de 5 ans

Etabli à l’échelle européenne, l’accord porte sur une durée de 5 ans et vise à accélérer la transition énergétique de la flotte du groupe La Poste. Engagé de longue date dans l’écomobilité, La Poste possède déjà l’une des plus importantes flottes de véhicules électriques au monde avec près de 30.000 véhicules en circulation : camions, voitures, quads, trois roues et vélos à assistance électrique.
 

Une centaine de véhicules GNV d’ici fin 2016

Pour La Poste, les véhicules au gaz naturel ou à l’hydrogène visent à compléter sa flotte 100 % électrique, notamment sur les véhicules de gabarit supérieur au Kangoo et pour les trajets moyennes et longues distances.
 
Depuis un an, La Poste s’est ainsi engagée à développer l’utilisation de véhicules au Gaz Natural Véhicule (GNV) sur l’ensemble du territoire national. Ainsi, le Groupe a déjà déployé 40 fourgons légers destinés à la livraison du dernier kilomètre et en fera circuler une centaine d'ici à la fin de l’année.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Découvrez le premier SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire