Ce moteur de fusée carbure à la bouse de vache

Ce moteur de fusée carbure à la bouse de vache
Travaillant au développement de son premier lanceur orbital, la startup japonaise Interstellar Technologies a récemment franchi une étape majeure en validant les tests statiques d’une chambre de combustion alimentée par du biométhane liquide. Produit à partir d’effluents d’élevage, celui-ci se révèle bien plus économique que les carburants habituellement utilisés.
 
Réalisé à la base spatiale d'Hokkaido au Japon, le test d’allumage n’aura duré que 10 secondes, mais aura permis de valider les progrès techniques réalisés et le potentiel du bioGNL pour alimenter les fusées.
 
Un carburant durable et plus économe
 
« Le méthane liquide est devenu un choix de carburant supérieur pour les lancements de fusées en raison de ses avantages en termes de prix, de performances, de facilité de manipulation, de disponibilité et d’impact environnemental » justifie Interstellar Technologies dans un communiqué.
 

Une techno issue de SpaceX

Le test de la chambre de combustion fait partie intégrante du développement du moteur Cosmos, lequel doit propulser la fusée Zero d'Interstellar Technologies.
 
Conçue en interne, le chambre de combustion de ZERO adopte l'injecteur à pivot utilisé dans les moteurs de SpaceX, entreprise aérospatiale américaine propriété d’Elon Musk. Une technologie développée en collaboration avec l'Université de Tokyo et JAXA Space Innovation through Partnership and Co-creation (J-SPARC), l'équivalent japonais de la NASA.

 

Lancement en 2025

Présentée comme un petit lanceur destiné à la mise en orbite de satellites, la fusée Zero devrait réaliser son premier vol en 2025 depuis la base spatiale d’Hokkaido. Elle mesurera 32 mètres de longueur pour un diamètre de 2,3 mètres. Elle aura la capacité de transporter environ 800 kg en orbite basse pour un poids total de 71 tonnes.

 
 

Partager cette page

A lire également

1 Commentaire

  1. AlberiPublié le 25/12/2023 à 00:27

    On construit des fusées au GNL en Asie -Japon et des voitures au GNC en Asie-Inde. Mais en Europe, on ne construit que des camions et des bus au GNC et GNL mais pas de voitures .....

Ajouter un commentaire