Skoda Scala G-Tec : la compacte au gaz désormais disponible en France

Skoda Scala G-Tec : la compacte au gaz désormais disponible en France
Jusqu’ici réservée à d’autres marchés européens, la version GNV de la Skoda Scala est désormais commercialisée dans l’Hexagone.

Si la dynamique du GNV reste essentiellement concentrée sur le domaine du poids-lourd en France, la multiplication des stations encourage également les constructeurs de voitures particulières à se lancer dans l’aventure. Alors que Seat a fait office de précurseur avec le lancement de la Leon, puis de l’Arona TGI, la marque tchèque Skoda se lance à son tour sur le marché français où elle lance la commercialisation de sa compacte Scala, baptisée G-Tec dans sa version au gaz naturel.

Sur la partie technique, la Scala G-Tec n’apporte rien de très innovant puisqu’elle partage sa technologie avec d’autres modèles issus des différentes marques du groupe Volkswagen. Développant jusqu’à 90 chevaux de puissance et jusqu’à 160 Nm de couple, son moteur bi-carburation essence-GNC est identique à celui qui équipe le Seat Arona ou la Volkswagen Polo TGI. Piloté par une boite de vitesse à six rapports, il autorise jusqu’à 185 km/h de vitesse de pointe et un 0 à 100 km/h abattu en 12.3 secondes.

Le gaz naturel est réparti dans trois réservoirs cumulant 13.8 kilos de capacité pour une autonomie située entre 250 et 300 km avec un plein. En complément, un petit réservoir de 9 litres apporte 150 km d’autonomie supplémentaire.

A partir de 21.740 €

Active, Ambition, Business et Style… A l’instar des classiques motorisations essence et diesel, la Scala G-Tec est déclinée en quatre niveaux de finitions. En entrée de gamme, elle débute à partir de 21.740 €, soit 1410 € de plus que l’équivalent essence en 95 chevaux. Un surcoût qui reste raisonnable et qui sera facilement rattrapé par le faible coût du carburant à la pompe. En matière d’équipements, le modèle reçoit de base régulateur et limiteur de vitesse, allumage automatique des feux, front et lane assist, climatisation manuelle, écran tactile 6.5 pouces, rétroviseurs extérieurs électriques et dégivrants ainsi que des jantes acier 15 pouces.

Vendue 24.180 €, la version Ambition y ajoute la climatisation automatique bi-zone, les jantes alliages 16 pouces, le détecteur de pluie, le volant multifonction, l’écran tactile 8 pouces et un système audio à 8 haut-parleurs.
Dédiée aux professionnels, la finition Business débute à 25.880 €. Elle reprend la base d’équipements de la finition Ambition et y ajoute système de navigation avec écran couleur 9.2 pouces, régulateur de vitesse adaptatif, lecture des panneaux de signalisation et radars de stationnement avant.

Arrive enfin la finition Style. Facturée 27.490 €, elle dispose d’une sellerie spécifique, d’une caméra de recul, de projecteurs full-LED avec clignotants à défilement et de jantes alliage 17 pouces.
 
Finitions Prix
Active 21.740 €
Ambition 24.180 €
Business 25.880 €
Style 27.490 €

 

Une gamme complète

Si la Scala est la première voiture GNV à intégrer les tarifs français du constructeur, deux autres modèles devraient faire leur apparition courant 2021. Déclinée en break et en berline, la Skoda Octavia G-Tec s’attaquera au marché des professionnels tandis que le Kamiq G-Tec investira le segment toujours plus populaire des SUV compacts.
 

Voiture GNV Skoda Scala G-Tec

Skoda Scala G-Tec : en savoir plus

Retrouvez toutes les informations sur la voiture GNV Skoda Scala G-Tec dans notre dossier complet : caractéristiques, photos, vidéos, forum de discussion etc...
accéder au dossier
Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Seat Arona TGI
Testez le SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

3 Commentaires

  1. JPDMPublié le 21/12/2020 à 21:30

    Comment voulez vous séduire des particuliers avec une autonomie de 300km ?
    Pour les parcours urbains seuls, l’électrique a de meilleures performances. Pour les long parcours, 300km est nettement insuffisant. L’autonomie ne doit pas être source d’angoisse permanente, surtout dans de mauvaises conditions de circulation. (Même problème pour l’électrique pur). L’autonomie doit être de 800km minimum. C’est un objectif marketing. Point. Soit vous y arrivez en augmentant les pressions de gaz et le volume des réservoirs, éventuellement et avantageusement avec un complément hybride Gaz - électrique "léger", soit vous estimez que ce n’est pas possible. Et vous laissez cette technologie , par ailleurs techniquement intéressante , pour les camions.

  2. Frédéric DuboisPublié le 23/12/2020 à 15:33

    Une autonomie de 300 km est largement suffisante en sachant que le plein se fait en 3 minutes. Combien de temps pour recharger un véhicule électrique ? Par ailleurs, la multiplication du nombre de stations GNV dans l’Hexagone supprime cette angoisse, qui n’a en outre pas lieu d’être vu qu’il y a un petit réservoir d’essence en appoint.

  3. AlainPublié le 23/12/2020 à 15:50

    JPDM a raison l’autonomie c’est le nerf de la guerre, cette autonomie est dispo depuis + de 10ans. Ce véhicule est trop cher au vue de la prestation. Cela passerai sans problème sur une Dacia Sandero à 9000€ mais pas sur une voiture à + de 20.000! D’ailleurs une Sandero GPL avec son réservoir d’essence d’origine elle doit avoisiner les 1000km d’autonomie voir plus alors une scala même plus confortable ne trouvera pas son public! Et c’est la cas de toutes les nouvelles voiture GNV d’aujourd’hui! Avec le réservoir d’essence d’origine elles auraient eu une chance mais avec la nouvelle réglementation qui limite le réservoir d’essence à 9l aucune chance. Le GPL est redevenu beaucoup plus intéressant depuis que le GNV s’est fait amputer du réservoir d’essence. Je suis le premier déçu mais je vais tourner la page du GNV au prochain changement de véhicule!

Ajouter un commentaire