Pour alimenter ses bus, l'Inde mise sur le bioGNV

Pour alimenter ses bus, l'Inde mise sur le bioGNV
Le Premier ministre indien Shri Narendra Modi vient d’inaugurer une nouvelle installation de production de bioGNV. Située à Indore, l'usine Gobar-Dhan permettra d’alimenter quatre cents bus urbains. Elle est la première d’une série de soixante-quinze.
 
« Au cours des deux prochaines années, le gouvernement développera des usines de bioGNV dans 75 grands organismes municipaux. Cette campagne contribuera grandement à rendre les villes indiennes propres, sans pollution et à les orienter vers les énergies vertes ». Les propos de Narendra Modi révèlent que l’Inde a décidé de prendre le virage de la production massive de bioGNV.
 
Objectif : produire un carburant écoresponsable et fournir un nouveau revenu aux paysans indiens. En leur permettant de recycler les déchets organiques produits par leurs animaux, le gouvernement indien espère les inciter à davantage parquer leurs bovins et ainsi lutter contre le fléau massif du bétail errant.
 
Avec une capacité de traitement 550 tonnes par jour de déchets organiques humides, la nouvelle usine bioGNV devrait assurer un débouché significatif à tous les paysans de la région d'Indore. Elle devrait produire environ 17 tonnes de bioGNV par jour et une centaine de tonnes de compost organique. Une initiative que le gouvernement indien veut démultiplier sur tout son territoire pour combiner la réduction des émissions de carbone à la revalorisation des déchets. Deux points fondamentaux dans le cadre du plan  « ville sans déchets » lancé par la Swachh Bharat Mission Urban 2.0.



 

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Leon GNV TGI

Seat Leon TGI
La nouvelle compacte au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le nouvelle Seat Leon TGI, la compacte GNC aux 400 km d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire