Irlande : un programme national pour favoriser l'achat de camions au GNC

Irlande : un programme national pour favoriser l'achat de camions au GNC
Gas Networks Ireland a lancé un programme d'aide à l’achat de poids-lourds au gaz naturel comprimé (GNC) de 2,9 millions d'euros. Objectif : remplacer quatre cents camions et bus fonctionnant aux carburants fossiles et favoriser à l'essor d'un secteur des transports plus durable.

« Le gaz renouvelable neutre en carbone, fabriqué à partir de déchets alimentaires et agricoles, est structurellement identique au gaz naturel et peut être utilisé exactement de la même manière grâce aux infrastructures, technologies et appareils existants. Cela signifie qu'à mesure que le volume de gaz renouvelable sur le réseau augmentera, les véhicules alimentés au GNC réduiront de plus en plus leur empreinte carbone sans avoir besoin de changer quoi que ce soit. Le gaz, naturel aujourd'hui et renouvelable demain, est la meilleure alternative pour l'environnement et l'économie».  Declan O'Sullivan, responsable de l'exécution du programme GNC de Gas Networks Ireland, est convaincu de la véritable alternative que représentent le GNV et le bioGNV, et, pour faciliter l’abandon des carburants des fossiles, a décidé de réduire un des premiers obstacles à la conversion des flottes ; le surcoût des véhicules à l’achat.
 
Pour chaque nouvel investissement, la subvention couvrira 20 % de la différence entre les véhicules fonctionnant au GNC et ceux fonctionnant au diesel, avec un plafond de 5.000 euros. Un maximum de 60.000 euros est disponible pour chaque transporteur qui souhaiterait engager le renouvellement progressif de sa flotte de poids-lourds ou de bus. 


 

Les poids-lourds représentent 4 % du trafic mais 30 % des émissions de CO2

Le passage à des véhicules lourds plus propres - qui ne représentent que 4 % du parc circulant sur les routes irlandaises mais génèrent 30 % des émissions du transport routier en Irlande - est un défi. Non seulement ce secteur est responsable d'une quantité disproportionnée d'émissions de CO2, mais l'électricité n'est pas une alternative viable au diesel pour alimenter ces véhicules long-courriers. Or, le GNC peut réduire les émissions de gaz effet de serre jusqu'à 23 % (Cenex 2019) par rapport au diesel et permettre aux opérateurs de réaliser des économies pouvant atteindre 35 % (Cadent 2016).
 
Coté transporteur, l’initiative semble convaincre à l’image de Ray Cole, directeur des transports chez Virginia International Logistics, qui déclarait : «le fait de recevoir des fonds nous a permis d'acheter six véhicules au gaz naturel, de réduire les émissions et de diminuer nos coûts de carburant. Dans le cadre de notre politique de "logistique verte", l'introduction de véhicules fonctionnant au GNC est l'un des moyens que nous utilisons pour réduire notre empreinte carbone».

 

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Seat Arona TGI
Testez le SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire