Lorient mise sur le GNV pour renouveler ses bus

Lorient mise sur le GNV pour renouveler ses bus

Avec pour objectif de verdir la flotte de la Compagnie de transport de la région lorientaise (CTRL), Lorient Agglomération a acté l'acquisition de bus au gaz naturel.

Contraintes de renouveler une partie de leurs bus par des modèles à énergies alternatives, les collectivités sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers le GNV. Alors que Rennes mettait en service ses premiers bus au gaz il y a quelques jours, Lorient a également validé le choix de la technologie.

Au total, l'agglomération bretonne va investir 2 millions d'euros pour l'acquisition de 10 bus fonctionnant au gaz naturel, dont huit articulés et deux standards. Attendus en septembre 2022, ces derniers complèteront le parc actuel de la CTRL, constitué aujourd'hui d'une centaine de bus.

Pour ravitailler cette nouvelle flotte, l'agglomération a lancé cet été un appel d'offres pour équiper son dépôt de Quéven d'une station de distribution. Une installation qui sera dimensionnée pour supporter la montée en puissance de la flotte. A horizon 2024, celle-ci devrait être composée de 25 bus au gaz. L'acquisition de bus hydrogène est aussi au programme.



Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Seat Arona TGI
Testez le SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire