Auvergne-Rhône-Alpes : 4 habitants sur 5 conquis par le gaz vert

Auvergne-Rhône-Alpes : 4 habitants sur 5 conquis par le gaz vert
Avec 30 unités de méthanisation en service, la région Auvergne-Rhône-Alpes adhère largement au gaz naturel, et notamment au biogaz. GRDF présente les résultats très encourageants de son étude sur les usages et perceptions du gaz naturel et du gaz vert des citoyens locaux.

Les chiffres-clés en Auvergne-Rhône-Alpes

  • 37 % des foyers utilisent le gaz pour se chauffer, ce qui est proche de la moyenne nationale.
  • 67 % des habitants ont une image positive du gaz naturel et 77 % du gaz vert.
  • 61 % des habitants connaissent le biométhane.
  • 68 % pensent que le gaz renouvelable est une énergie d’avenir.
  • Seulement 33 % des habitants savent que le biométhane circule déjà dans le réseau gaz exploité par GRDF et 30 % qu’il est possible d’en consommer sans changer ses équipements gaz.

Une région prête à s’engager

Déjà 30 méthaniseurs sont en service en Auvergne-Rhône-Alpes et une vingtaine supplémentaire est en cours de construction. À la fin 2022, la région devrait dépasser les 400 GWh de biométhane injecté dans le réseau, soit l’équivalent de plus de 100 000 foyers chauffés au biogaz pendant un an. 87 % des utilisateurs de gaz naturel pour le chauffage se disent partants pour passer au gaz vert.
 

Les impacts positifs du biométhane encore méconnus

La majorité des participants à l’enquête savent que le biométhane est produit à partir de déchets organiques, mais ses autres caractéristiques restent souvent méconnues. Un peu moins de la moitié des sondés sait qu’il est produit localement, et 55 % qu’il permet de créer de l’emploi local. Pour susciter une adhésion encore plus forte des habitants de la région, il faudra redoubler de communication et sensibiliser les citoyens sur l’impact positif du biométhane, qui permet notamment d’éviter l’utilisation d’engrais chimiques grâce à l’emploi du digestat.

« Les résultats de cette étude sont enthousiasmants : oui, il existe de vraies attentes des consommateurs en matière de transition énergétique », se félicite Guilhem Armanet, Directeur Clients et Territoire de GRDF Sud-Est. « Oui, ils ont conscience des enjeux environnementaux actuels et oui, ils sont prêts à participer. La transition énergétique, c’est ici et maintenant avec du gaz renouvelable made in Auvergne Rhône Alpes. »

La filière de production de gaz vert en plein envol

La région Auvergne-Rhône-Alpes compte 30 unités qui injectent du gaz renouvelable dans le réseau, et 104 projets sont inscrits à l’heure actuelle dans le registre de réservation des capacités d’injection.

Côté GNV, 14 stations publiques de gaz naturel sont déjà ouvertes et une quinzaine d’autres sont en projet. Un maillage intéressant qui permet à de plus en plus d’entreprises et collectivités de passer au carburant propre : le nombre de véhicules gaz a été multiplié par 6 ces dernières années ! Plus de 230 bus roulent au GNV/bioGNV dans la région. Une filière en plein essor, qui génère en moyenne 3 emplois direct par unité.

À l’échelle nationale, on comptait fin 2021 365 sites de méthanisation qui permettent de chauffer 1,6 million de logements au gaz vert – ou de faire rouler 25 665 bus au bioGNV.

Pour plus d'information - contactez nos partenaires

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Leon GNV TGI

Seat Leon TGI
La nouvelle compacte au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le nouvelle Seat Leon TGI, la compacte GNC aux 400 km d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

2 Commentaires

  1. AlberiPublié le 18/02/2022 à 09:15

    Bonjour,
    il est écrit "Côté GNV, 14 stations publiques de gaz naturel sont déjà ouvertes et une quinzaine d’autres sont en projet. Un maillage intéressant qui permet à de plus en plus d’entreprises et collectivités de passer au carburant propre : le nombre de véhicules gaz a été multiplié par 6 ces dernières années ! "
    Pourquoi laisser entendre que le GNV semble ne concerner que les entreprises et les collectivités ?
    Les particuliers peuvent également rouler au GNV !
    Cela pourrait aussi être un élément de la communication de GRDF en Auvergne - Rhône -Alpes...

  2. hermanPublié le 21/02/2022 à 23:30

    Bien 30 unitees de fabrication et que trente quatre stations pour les voitures.De plus que le blocage des prix des carburants ne compte pas pour le gnv/gnl qui est devenu deux fois plus cher et depasse largement le prix de carburants fossile . Qu’on m’expliques pourquoi le prix du methane dois suivre le prix du petrol

Ajouter un commentaire