Du biogaz pour les bacs de Seine

Du biogaz pour les bacs de Seine
À l’occasion de l’inauguration du nouveau bac 26 assurant la liaison La Bouille - Sahurs, le service départemental des bacs de Seine a confirmé vouloir s’orienter vers le GNV pour ses prochains navires.

Le GNC investit peu à peu le domaine fluvial. Alors que le projet Green Deliriver souhaite équiper une barge de transport de marchandises d’un système hybride électrique-biogaz, les bacs de Seine s’intéressent également à la technologie.

« Nous travaillons actuellement sur une nouvelle motorisation, d'abord à titre expérimental sur un premier bac, puis on va orienter toute notre flotte sur une motorisation GNV (N.D.L.R. Gaz naturel véhicule) », a expliqué Alain Bazille, vice-président du Département en charge des infrastructures, en marge de l’inauguration du nouveau bac 26, organisée le 6 juillet dernier.

Selon le Marin, le biogaz devrait être utilisé comme « énergie primaire » pour les trois prochains navires devant être commandés dans les deux ans.



Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Arona GNV

Seat Arona TGI
Testez le SUV au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le Seat Arona TGI, le SUV au gaz naturel et ses 300 kilomètres d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire