Le premier navire de croisière hybride GNL hydrogène sera lancé en 2023

Le premier navire de croisière hybride GNL hydrogène sera lancé en 2023
Le premier bateau de croisière à propulsion hybride devrait faire ses débuts à l'été 2023. Mis à l’eau par Silversea Cruises (groupe Royal Caribbean), ce nouveau paquebot de luxe fonctionnera à l'aide d'un trio d'énergies : un système de piles à combustible, des batteries rechargeables et des moteurs hybrides utilisant du GNL comme carburant principal.
 
Les navires de croisière sont souvent sur la sellette compte-tenu de leur impact déplorable en termes d’environnement. Utilisant du fioul lourd pour leur propulsion et lors de leurs escales, ils rejettent des quantités phénoménales de CO2 et de particules fines pour le seul plaisir de quelques-uns. Une étude récente a montré que, les seuls navires géants du croisiériste Carnival ont émis en 2017, dans les mers européennes, dix fois plus d’oxyde de soufre que les 260 millions de voitures du Vieux Continent.
 
Engagé dans la nécessaire décarbonation de son industrie, Silversea a entrepris la production d’une nouvelle classe de navires, baptisée « Project Evolution » (développée en partenariat avec le chantier naval Meyer Werft), dont l’objectif est de produire des paquebots durables avec une meilleure empreinte environnementale.


Dans ce cadre, la compagnie maritime devrait mettre à la mer, courant 2023, un premier vaisseau, pour lequel la réduction d’émission de CO2 devrait avoisiner les 40 %. Un soin particulier a notamment été apporté à la diminution de l’impact lors des temps d’escale.

La solution hybride retenue utilise la technologie des piles à combustible, ce qui permet au navire de ne pas produire d'émissions locales lorsqu'il est au port. D’une puissance de quatre mégawatts, le système supportera la charge hôtelière totale du navire. Le choix est innovant puisque c’est la première installation de piles à combustible à grande échelle en mer dans le secteur des navires de croisière.

Coté propulsion, avec le système fioul-GNL, les navires de la classe « Project Evolution »  rejetteront moins de CO2, mais aussi 97 % de particules en moins que les paquebots conventionnels. S’ajoutant aux piles à hydrogène et au moteur hybride, un nouveau système de micro-gazéification automatique (MAGS) qui permettra de réduire le volume des déchets à bord, entraînant une diminution des émissions dues à l'incinération.
 
Un premier pas  pour l’armateur Royal Caribbean qui rejoint ainsi d’autres croisiéristes tel que MSC Croisières ou Carnival, déjà engagés dans l'introduction de navires alimentés au GNL au sein de leurs flottes. 

Partager cette page

A lire également

Voiture GNV Seat Leon GNV TGI

Seat Leon TGI
La nouvelle compacte au gaz naturel

Faites des économies de carburant avec le nouvelle Seat Leon TGI, la compacte GNC aux 400 km d'autonomie.

En savoir plus Faire un essai

Ajouter un commentaire